Présentation

Pour atteindre son objectif de stabilité des prix, appréhendée par référence à une évolution modérée de l’indice des prix à la consommation, BAM utilise deux principaux instruments, le taux directeur et la réserve obligatoire.

Le taux directeur est le taux d’intérêt appliqué aux avances à sept jours de BAM. Il constitue une référence pour toutes ses opérations avec les banques. L’action sur le taux directeur se base sur l’évaluation prospective des pressions inflationnistes et des risques entourant les prévisions d’inflation à moyen terme. Ces pressions sont évaluées selon leurs origines et leurs natures et à travers l’analyse des évolutions récentes d’une panoplie d’indicateurs et de leurs projections à moyen terme, notamment l’inflation, la croissance, les soldes budgétaire et du compte courant, le crédit bancaire, les réserves internationales nettes et le taux de change effectif réel.

La réserve obligatoire représente la part des exigibilités des banques qu’elles sont tenues de conserver sur leurs comptes courants auprès de Bank Al-Maghrib. Elle permet de réguler de manière structurelle la situation de liquidité des banques en fonction de l’orientation de la politique monétaire.

Dans le contexte d’un régime de change fixe et un compte capital totalement ouvert pour les non-résidents et partiellement ouvert pour les résidents, la transmission des décisions de politique monétaire à l’économie réelle s’effectue principalement par les canaux du taux d’intérêt et du crédit. Pour assurer cette transmission, la Banque s’est fixé comme cible opérationnelle le taux moyen pondéré sur le marché interbancaire, qui représente un taux de référence pour les autres marchés, et qu’elle vise à maintenir très proche du taux directeur.

Pour renforcer la transmission de ses décisions, la Banque veille à conduire la politique monétaire en toute transparence et à expliquer ses décisions à toutes les parties prenantes et au grand public. A cet effet, elle publie, à l’issue de la réunion trimestrielle du Conseil, un communiqué de presse annonçant la décision de politique monétaire et ses fondements, et organise un point de presse tenu par le Wali de la Banque. De même, elle publie, le jour même de la réunion, le rapport sur la politique monétaire. Dans le même sens, la Banque publie les documents de référence relatifs à la politique monétaire.

Elle mène plusieurs autres actions de communication dont notamment l’entretien d’un dialogue continu avec le système bancaire et une politique de proximité avec les entreprises afin de communiquer autour des différentes mesures prises en leur faveur.

REGIME DE CHANGE

Le Maroc adopte un régime de change intermédiaire de parité fixe, avec un rattachement de la monnaie nationale à un panier de monnaies qui représente la structure des échanges extérieurs du Maroc.

Composition du panier

Le panier de cotation a pour objectif d’assurer la stabilité du dirham en termes de taux de change effectif nominal et d’atténuer l’effet sur le dirham des fluctuations des principales monnaies internationales.

Depuis 1973, la cotation du dirham est effectuée sur la base d’un panier de devises, reflétant la structure des échanges du Maroc avec l'extérieur.

En 1990, en perspective de l’accord d’association avec l’Union Européenne et d’une plus grande intégration de notre économie à cette zone, une révision du panier de cotation a été opérée en vue de renforcer la part des monnaies européennes.

En 1999, l’avènement de l’euro a conduit à une révision de la structure du panier en vue de remplacer les anciennes monnaies européennes par l’euro. De plus, l’adoption de nouveaux cours de référence a permis d’intégrer les fluctuations enregistrées depuis 1990 et ce, en vue de préserver la stabilité de la valeur externe du dirham et de disposer de cours de change actualisés.

En avril 2001, un réaménagement du panier a été opéré, limitant sa composition à l’euro et au dollar américain avec des pondérations respectives de 80% et 20%. Ce réaménagement avait pour objectif de réduire davantage les fluctuations du dirham vis-à-vis de la monnaie du principal partenaire commercial du Maroc.

En avril 2015, les pondérations des devises du panier de cotation du dirham ont été actualisées afin de refléter la structure des échanges extérieurs du Maroc. Les nouvelles pondérations sont fixées à 60% pour l’euro et 40% pour le dollar US. Cette actualisation du panier du dirham devrait constituer un premier pas dans le processus de transition vers un régime de change plus flexible visant à renforcer la compétitivité du Maroc et la résilience de l’économie nationale face aux chocs exogènes.

Mécanisme de cotation

La valeur du dirham contre les monnaies étrangères est déterminée sur la base des cours des devises constituant le panier, pondérées de leurs poids respectifs.

Les taux de change établis par Bank Al-Maghrib sont cotés à l’incertain, soit le nombre d’unités de monnaie nationale nécessaire pour obtenir une unité de monnaie étrangère, selon la formule ci-après :

1 USD = 1/ ((1/cours de référence USD)*40% + [(1/cours de référence EUR)*60%]* cours EUR/USD) DH

Bank Al-Maghrib procède ainsi quotidiennement de 8h30 à 15h30 à travers un système de multi fixing à la cotation des cours de change virement de 16 devises contre dirham et s’engage dans le cadre du marché de change domestique à les négocier avec les banques marocaines.

Par ailleurs, Bank Al-Maghrib procède à titre indicatif et uniquement à des fins de référence à la cotation en milieu de journée d’un certain nombre de devises principales ou appartenant à des pays avec lesquelles le Maroc entretient des relations commerciales significatives.

Les cours de change virement et billets de banque sont publiés simultanément sur trois supports distincts: site Internet de la Banque Centrale, Reuters et Bloomberg. Les cours sont également partagés sur le compte Twitter de Bank Al-Maghrib.

Pour utilisation optimale de ce site, il est recommandé d'utiliser les versions supérieures des navigateurs :