Inflation et inflation sous-jacente

Selon les dernières données publiées par le Haut-Commissariat au Plan, L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré une augmentation mensuelle de 0,4% en octobre, attribuable en majeure partie à l’accroissement de 0,6% de l’indicateur de l’inflation sous-jacente1. Ce dernier est lié principalement à la hausse de 1% des prix des produits alimentaires qui y sont inclus avec, en particulier, des progressions de 2,8% pour les « huiles » et de 1,1% pour les « viandes fraîches ». De même, les produits alimentaires à prix volatils se sont renchéris de 0,3% avec notamment des augmentations de prix de 2,5% pour les « légumes frais » et de 5,4% pour les « œufs ». En revanche, les prix des carburants et lubrifiants se sont repliés de 1,2% et les tarifs réglementés n’ont pas connu de variation d’un mois à l’autre.

En comparaison annuelle, l’inflation est revenue à 8,1% en octobre après 8,3% en septembre, portant sa moyenne sur les 10 premiers mois de 2022 à 6,3%. Cette évolution reflète la décélération de 20,9% à 16,8% du rythme des prix des produits alimentaires à prix volatils et de 46,1% à 40% de ceux des carburants et lubrifiants. A l’opposé, l’inflation sous-jacente1 s’est accélérée à 7,6% en octobre contre 7,4% en septembre traduisant celle de 12,8% à 13,5% des prix de sa composante alimentaire. Les tarifs réglementés ont, pour leur part, enregistré une hausse de 0,1% par rapport à leur niveau une année auparavant.

 

(1)   Calculé par BAM.

Rechercher

Pour utilisation optimale de ce site, il est recommandé d'utiliser les versions supérieures des navigateurs :