Inflation et inflation sous-jacente

Selon les dernières données publiées par le Haut-Commissariat au Plan, L’indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré un accroissement mensuel de 0,4% en novembre, tiré principalement par la progression de 0,7% de l’indicateur de l’inflation sous-jacente1. Cette dernière est attribuable en majeure partie à l’augmentation de 1,5% des prix des produits alimentaires qui y sont inclus avec, notamment, des hausses de 4,7% pour les « huiles », de 0,8% pour les « viandes fraîches », de 1,7% pour le « lait » et de 2,1% pour les « produits laitiers ». De même, les carburants et lubrifiants se sont renchéris de 7%. A l’opposé, les prix des produits alimentaires à prix volatils se sont repliés de 1,2% avec, en particulier, des baisses de 12,4% pour les « agrumes » et de 1,8% pour les « volaille et lapin ». Pour leur part, les tarifs réglementés sont restés inchangés par rapport au mois précédent.

En variation annuelle, l’inflation s’est établie à 8,3% en novembre après 8,1% en octobre, portant sa moyenne sur les 11 premiers mois de 2022 à 6,5%. Sa composante sous-jacente1 ressort en accélération de 7,6% en octobre à 8% en novembre. De surcroit, le rythme d’accroissement des prix des carburants et lubrifiants s’est élevé à 45,3% au lieu de 40% un mois auparavant. En revanche, les prix des produits alimentaires à prix volatils ont vu leur rythme décélérer de 16,8% à 16,1%, tandis que les tarifs réglementés ont progressé à un taux identique à celui d’octobre, soit de 0,1%.

 

1 Calculé par BAM.

Rechercher

Pour utilisation optimale de ce site, il est recommandé d'utiliser les versions supérieures des navigateurs :